Forum des chars de combat et de la cavalerie Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Recit des Combats de Berry-au-Bac ...

 
Répondre au sujet    Forum des chars de combat et de la cavalerie Index du Forum » L'Arme Blindée Cavalerie Francaise » Les grandes batailles de chars ! Sujet précédent
Sujet suivant
Recit des Combats de Berry-au-Bac ...
Auteur Message
Panther
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2008
Messages: 2 379
Masculin
Caste: Militaire de l'Armée de Terre
Branche d'activité: Armée de Terre
Passion: Passionné d'histoire militaire

Message Recit des Combats de Berry-au-Bac ... Répondre en citant
Récit des combats de Berry au Bac  
 
(16 avril 1917)  
 
 
1917. Le poilu français piétine depuis trois ans dans les tranchées. En dépit de l’offensive franco-britannique de 1916 sur la Somme, le front est resté pratiquement immuable. Le général Nivelle, qui s’est distingué à Verdun, vient d’être nommé à la tête des armées françaises en remplacement de Joffre.  
 
Le nouveau généralissime décide de prendre une nouvelle fois l’initiative, afin de «rompre [le front allemand] d’un seul coup, par une attaque brusquée, en 24 ou 48 heures». Son plan consiste à fixer l’ennemi en Picardie par une diversion, puis à porter l’effort principal en Champagne, entre Soissons et Reims, en lançant une action «soudaine, brutale, poussé à fond» contre la puissante ligne de défense allemande, la ligne Hindenbourg qui est organisée en quatre positions échelonnée sur 9 kilomètres de profondeur. Ensuite, dans la brèche ouverte, doit s’engouffrer une armée de manœuvre de réserve, afin d’exploiter le succès en direction de Guise.  
 
Nivelle comptait bénéficier de l’effet de surprise pour culbuter l’ennemi dès les premières heures. Hélas, l’offensive, prévue d’abord en février, dut être repoussée en avril. Et lorsque commença la préparation d’artillerie, l’ennemi était déjà en alerte depuis dix jours. La surprise n’était pas au rendez-vous.  
 
Le généralissime français comptait aussi sur un autre atout, qui ne lui fit pas défaut : l’emploi massif d’une nouvelle arme : le char d’assaut. Ce premier modèle de char français était fabriqué par Schneider. C’était un véhicule chenillé de 13 tonnes  5. D’une puissance de 55 CV, il avançait à 3 kilomètres-heure en terrain varié. Il était protégé par un blindage de 11 millimètres et demi ; il était armé d’un canon de 75 mm et de deux mitrailleuses Hotchkiss. Il était mis en œuvre par un équipage de 6 hommes, tous volontaires pour servir sur ce nouveau matériel.   
 
*  
 
Le 16 avril 1917, a 6 heures 30 du matin, près de Berry-au-Bac, soutenus et précédés par l’infanterie, les chars s’élancent contre les lignes allemandes. Ils sont répartis en deux groupements, aux ordres, l’un du commandant Chaubès, l’autre du chef d’escadrons Louis Bossut. Sur les 208 chars que possède l’armée française, 132 sont engagés à Berry-au-Bac, sur un front de 6 à 9 kilomètres de largeur.  
 
À l’ouest, le groupement blindé du commandant Chaubès est anéanti dès le débouché par l’artillerie allemande. À l’est, le groupement Bossut progresse à peu près conformément au plan prévu jusqu’à la deuxième position ennemie, qu’il atteint vers 11 heures.  
 
Un temps d’arrêt  est nécessaire pour préparer le passage de cette position. C’est alors que le commandant Bossut est tué dans son char. Ses capitaines relancent la charge vers la troisième position allemande, qui est enlevée. A la fin de la journée, vers 17 heures 30, quelques chars ont réussi à percer la dernière ligne allemande, et parviennent aux abords de la voie ferrée de Laon à Reims, en arrière des positions ennemies.  
 
Mais ils sont seuls. Aucune unité d’infanterie n’a pu suivre au-delà de la troisième ligne de défense allemande pour occuper les objectifs conquis. En dépits du feu incessant, les équipages s’accrochent au terrain. Mais à la nuit tombante, les rescapés sont contraints au repli. Le dispositif allemand est cependant disloqué à un point tel que dans la nuit, et le jour suivant, des équipes de réparation parviennent à dépanner des chars immobilisés sur le champ de bataille, et à y rechercher les morts et les blessés.  
 
Le bilan est lourd. Les pertes en personnel atteignent 25%. Les pertes en chars 57%. Cependant, malgré ce tribut, les équipages ont, par leur sacrifice, rempli la mission qui leur avait été confiée. Et les chars français, dont c’était le premier engagement, ont réussi la première percée blindée de l’Histoire.   
 
*  
 
 Malgré l’échec de l’offensive Nivelle, et le caractère limité du succès de Berry-au-Bac, les chars avaient fait leurs preuves.  
 
L’état-major fit mettre au point un nouveau char, encore plus performant que le char Schneider : le Renault FT 17. Celui-ci fut commandé et fabriqué à plusieurs milliers d’exemplaires pour l’armée française. Il équipa aussi les armées alliées. Du côté de l’ennemi, à l’inverse, on ne croyait pas à l’efficacité des chars.  
 
Ainsi, en 1918, face aux trois mille chars français, l’Allemagne n’en avait aucun à mettre en ligne. Grâce à ces trois mille chars, Foch disposa d’une supériorité décisive dans la bataille lorsqu’il lança sa grande offensive victorieuse en septembre.  
 
Aussi, le combat qui s’est livré il y a 70 ans à Berry-au-Bac, le 16 avril 1917, peut-il être considéré comme le premier signe annonciateur de la victoire du 11 novembre 1918, dont nous célébrons aujourd’hui le souvenir.   
 
 
Francis Choisel  

Jeu 24 Jan - 02:04 (2008)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Jeu 24 Jan - 02:04 (2008)
Panther
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2008
Messages: 2 379
Masculin
Caste: Militaire de l'Armée de Terre
Branche d'activité: Armée de Terre
Passion: Passionné d'histoire militaire

Message Recit des Combats de Berry-au-Bac ... Répondre en citant
Vidéo explicative sur les combats de Berry Au Bac :

http://unabcc.free.fr/bb.html

Okay
Jeu 24 Jan - 06:22 (2008)
Contenu Sponsorisé






Message Recit des Combats de Berry-au-Bac ...

Aujourd’hui à 10:23 (2016)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Forum des chars de combat et de la cavalerie Index du Forum » L'Arme Blindée Cavalerie Francaise » Les grandes batailles de chars ! Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com