Forum des chars de combat et de la cavalerie Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Jagdpanzer IV
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Répondre au sujet    Forum des chars de combat et de la cavalerie Index du Forum » Chars de Combat - MBT » Chars de 39-45 » Allemagne Sujet précédent
Sujet suivant
Jagdpanzer IV
Auteur Message
ARMA51
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2008
Messages: 1 588
Localisation: Mourmelon
Masculin
Caste: Militaire de l'Armée de Terre
Branche d'activité: Armée de Terre
Passion: Tankophile

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
            Ah la photo est de nouveau visible,on parlait bien de la meme chose Okay ,desolé du doublon pour l'image Mr. Green .

            Neanmoins il y a toujours un periscope au dessus de l'engin dans les photos d'epoques,est ce uniquement pour le chef d'engin ?

_________________
vae victis
Sam 4 Oct - 19:50 (2008)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Sam 4 Oct - 19:50 (2008)
OFL120F1
Adjudant
Adjudant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2009
Messages: 289
Masculin
Caste: Civil
Passion: Maquettiste

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
ARMA51 a écrit:
        Je n'arrive pas a voir la photo ( saloperie d'ordi ),mais je pense que tu parle de celui-ci .


Je ne sais pas si on peut vraiment les comparer,celui-ci est un jagdpanzer 3,il y a effectivement un trou a cet endroit là,mais il me parait quand meme gros pour une lunette de visée .Mais d'un autre coté il n'a pas été fait par un des obus qui l'a frappé.


               Je viens de regarder sur le site suivant,et effectivement on voit bien que ces trappes pivotent,et celle qui est au dessus du pilote laisse apparaitre une lunette, ( celle du tireur ? ),donc celle de l'autre coté serait ( une trappe de vision pour le radio ?  ),et peut etre meme pour une mitrailleuse.

http://www.panzermuseum.com/jagdpanzer-iv-tank-destroyer.html

un petit agrandissement



Bonjour, bonjour,

Je suis tombé sur cette photo tout en parcourant votre site. Le matériel de la première photo n'est pas un Jadgpanzer 3 mais un Panzer IV/70 (A) = Blindé type IV armé d'un 7,5 cm Stu.K.42 (L/70) produit par la firme berlinoise ALKETT (Altmärkische Kettenwerke GmbH.). L'embrasure qu l'on aperçoit donc sur le côté droit de l'avant de la superstructure de la caisse correspond au dispositif de défense de l'engin permettant de mettre en oeuvre un MG.42 de 7,92 mm. Cette embrasure est normalement fermée par un volet pivotant manoeuvrable et verrouillable de l'intérieur. Ce matériel est désigné "Zwichenlösung" littéralement "solution intermédiaire" entre le Pz.Kpfw.IV et le Jagpanzer IV (le Panzer/IV/70(V) de Vomag par exemple dont l'armement est identique).
Mer 26 Aoû - 12:03 (2009)
totochez78
Adjudant-Chef
Adjudant-Chef

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2009
Messages: 370
Localisation: versailles
Masculin
Caste: Industriel de l'Armée de Terre
Branche d'activité: Armée de Terre
Passion: Tankophile

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
il y a eu un proto sur la base d'un chassis roland d'un char avec deux canons sur les déports de chenilles, il est parti a la ferraille dans les années 1988-89. de la meme manière il été réalisé un proto en alu pour un montage de l'arme en casemate, je ne les ai jamais vu "roulant". si quelqu'un a un peu plus d'infos!!
Dim 30 Aoû - 18:03 (2009)
OFL120F1
Adjudant
Adjudant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2009
Messages: 289
Masculin
Caste: Civil
Passion: Maquettiste

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
Bonjour,

A ma connaissance la base dudit proto n'est pas un Roland. C'est le démonstrateur 1-2 (Versuchsträger 1-2)Doppelrohr-Kasematt-VT1-2. Il fut réalisé par le consortium MAK dans le courant de l'année 1974. Il est alors armé de 2 x 120 mm Rh. Glattrohr (âme lisse) monté sur affût rigide et pourvu d'un double chargement automatique. Le pointage du système d'arme en site et gisement est assuré par le train de roulement à la manière du concept Strv.103 B / C suédois.

Référence : Kampfpanzer, heute und morgen - Konzept - Systeme - Technologien par R.Hilmes, édition Motorbuch Verlag 2007. Le démonstrateur et son principe sont en page 175.

Le démonstrateur est, semble t-il, conservé soit à la Panzerschule 1 de Munster, soit à musée technique de Koblenz.
Dim 30 Aoû - 19:12 (2009)
totochez78
Adjudant-Chef
Adjudant-Chef

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2009
Messages: 370
Localisation: versailles
Masculin
Caste: Industriel de l'Armée de Terre
Branche d'activité: Armée de Terre
Passion: Tankophile

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
celui dont je parle est dans le même esprit mais de réalisation française (AMX-APX)
Dim 30 Aoû - 21:21 (2009)
OFL120F1
Adjudant
Adjudant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2009
Messages: 289
Masculin
Caste: Civil
Passion: Maquettiste

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
Bonjour,

Pour un armement en casemate il y a celui-ci : l'AMX10 M dit "casemate" de 1969, armé d'une bouche à feu de 142 mm permettant de tiré le missile antichar ACRA. Trois démonstrateurs réalisés dont un équipé du TOP7 et un autre armé du tourelleau T20/13 A.

Concernant un porteur de double tubes antichars, j'ai compulsé "Les véhicules blindés français 1945-77 de P.Touzin et "Chars de France" de J.G.Jeudy et je n'ai rien trouvé relatif à ce véhicule. Celui-ci a donc passé le stade du démonstrateur. Est-il armé de systèmes d'armes sans recul ou de véritables bouches à feu utilisant des munitions conventionnelles ?
Lun 31 Aoû - 09:52 (2009)
totochez78
Adjudant-Chef
Adjudant-Chef

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2009
Messages: 370
Localisation: versailles
Masculin
Caste: Industriel de l'Armée de Terre
Branche d'activité: Armée de Terre
Passion: Tankophile

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
ok pour l' amx10 M pour le "bitube roland" j'essaie de voir si je peut trouver des infos mais je n'ai jamais rien vu d'installer dans le châssis en dehors de la partie mobilité
Lun 31 Aoû - 21:33 (2009)
OFL120F1
Adjudant
Adjudant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2009
Messages: 289
Masculin
Caste: Civil
Passion: Maquettiste

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
Bonjour,

Le système d'alimentation en missiles du X30 Roland fait appel à deux tambours contrarotatifs, ce qui pourrait s'apparenter à une sorte de carrousel d'alimentation pour canons classiques ... Quel en était le calibre de ces armes portées : 90 (type DEFA), 105 (type EFAB), 120 mm (type de Brand) ?
Mar 1 Sep - 09:05 (2009)
DRAX
1ère Classe
1ère Classe

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2012
Messages: 23
Localisation: chine
Masculin
Caste: Réserviste
Branche d'activité: Armée de Terre
Passion: Passionné d'histoire militaire

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
je confirme, les tapes de visée sont obturées par des cones rotatifs.


voici quelques images du carton sur celui de saumur... le 75mm ca perce pas a tous les coups.
















_________________
Sunt Glandes... Et Qui das Eunt...
...Il y a les glands... Et ceux qui les mangent...
Lun 20 Aoû - 10:59 (2012)
OFL120F1
Adjudant
Adjudant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2009
Messages: 289
Masculin
Caste: Civil
Passion: Maquettiste

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
Le projectile de 75 mm encore figé dans le blindage provient d'un M4 Sherman ...

(avec une Vo de seulement 1.850 ft/sec ou 563,87 m/sec obtenu avec le canon de 75 mm M3 (extrapolation du M3 (T7) du char moyen M3 Lee / Grant), on ne peut obtenir un tel résultat qu'en tirant quasiment à bout portant ...) 
Lun 20 Aoû - 11:28 (2012)
DRAX
1ère Classe
1ère Classe

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2012
Messages: 23
Localisation: chine
Masculin
Caste: Réserviste
Branche d'activité: Armée de Terre
Passion: Passionné d'histoire militaire

Message 4 tirs Répondre en citant
je note un impact qui a rebondi sur le plan incliné, le projectile qui n'a pas perforé, un impact  qui a perforé à gauche, et certainement un autre qui a détruit la tape d'optique et rompu la mécano soudure.

_________________
Sunt Glandes... Et Qui das Eunt...
...Il y a les glands... Et ceux qui les mangent...
Lun 20 Aoû - 15:02 (2012)
OFL120F1
Adjudant
Adjudant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2009
Messages: 289
Masculin
Caste: Civil
Passion: Maquettiste

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
"Rebondi" est un bien grand mot, ricoché ou simplement dévié serait plus juste.

Concernant la trappe triangulaire, ici disparu (voir le Jagdpanzer IV 0-Serie qui possède un même équipement mais de forme tronconique et placé de part et d'autre du 7,5cm Pak.42), n'est pas faite pour protéger une optique de pointage ou d'opservation mais plutôt un affût de MG.42 permettant la défense rapprochée du véhicule. En pratique, le second fut rapidement déposé sur le Jagdpanzer IV Ausf.F car générant des interférences d'utilisation au niveau du poste de conduite principalement. De suite, sur le Panzer IV/70 Vomag puis Alkett, ceux-ci ne présentent donc de série qu'une seule trappe de tir. 

Sur ce Panzer IV/70 (A), qui a perdu sa trappe de protection à la forme caractéristique, on peut observer le MG.42 encore en batterie :


Autre Panzer IV/70 (A) complet cette fois-ci, ou presque (sous cet angle, il ne lui manquerait que les Schürzen Thoma et une partie de leurs supports de montage) :

Lun 20 Aoû - 17:55 (2012)
Rakk
Maréchal-des-Logis-Chef
Maréchal-des-Logis-Chef

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2008
Messages: 168
Localisation: Brest
Masculin
Caste: Civil
Passion: Tankophile

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
Il y a t-il un risque de laisser un perforant fiché dans le blindage du char en exposition. J'imagine qu'il doit y avoir une charge explosive à l'intérieur. Comment a t-il été neutralisé ?

Quant au blindage fracturé de la sorte, ça rappelle les même problèmes sur les panthers de fin de guerre, les alliages devenant mauvais faute de composants disponibles en Allemagne.

_________________
Obus au but
Mer 22 Aoû - 11:18 (2012)
OFL120F1
Adjudant
Adjudant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2009
Messages: 289
Masculin
Caste: Civil
Passion: Maquettiste

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
Dans le cas présent, ce projectile perforant serait simplement un boulet plein. Quelques kilos d'acier, sans plus. Niveau neutralisation, pas grand chose à faire donc. Il serait assez difficile de l'extraire étant donné qu'il se trouve litteralement encastré à l'enmporte-pièce dans la plaque de blindage.

Quant au blindage du Panther, celui-ci est de construction uniforme et fait appel au même technique de construction, qu'il s'agisse d'un Ausf.D, A ou un G. Les seules différences majeures pouvant être relevées concernant leur construction est celle du design général.

La construction d'une coque de blindage, dans le cas présent du Panther Ausf.D, se conformait suivant les critères suivant :
"Les éléments des coques de blindages de la caisse et de la tourelle sont principalement composés d'acier à blindage monolithique, laminé et cémenté à chaud, lequel procédé fut testé et retenu pour offrir un maximum de résistance et donc de ce fait augmenter le facteur protection en réduisant significativement la probabilité de pénétration d'un projectile perforant. Les épaisseurs sélectionnées pour la réalisation de ces éléments de blindages sont de 16, 30 (à partir d'août 1943), 40, 60 et 80 mm respectivement. Élément nouveau, la production des différentes plaques de blindages est maintenant régit par les angles d’incidences d’assemblage de ces plaques. En outre, la production et la préparation de chaque élément se fait par oxycoupage (découpe à l’oxyacétylène) suivant un cahier des charges autorisant une précision d’exécution avec une tolérance de ±5mm. Ce même cahier des charges régit également l’assemblage des coques de blindages. En effet, cet assemblage et ce, contrairement aux matériels précédents (Pz.Kpfw.III et IV), suit un nouveau schéma intégrant un certain nombre de mortaises (*) garantissant à la fois la meilleure résistance structurelle possible et une résistance optimale à l‘impact d‘un projectile perforant du véhicule (**). Dans la pratique, malgré une longueur certaine (± 6.600mm hors tout), la coque de la caisse se présente comme un ensemble autoportant parfaitement rigide interdisant tout phénomène de déformations (torsion) suivant un axe longitudinal.

(* exception faite pour la toiture et la base de la tourelle)
(** cette solution permet d’éviter aux soudures un travail au cisaillement trop important lors de l’impact d’un projectile.)

L’assemblage des éléments est réalisé par mécanosoudage, soit à l’arc électrique suivant un procédé breveté (Strauss et Maurer) utilisant des électrodes composées généralement d'acier inoxydable et intégrant d’autres éléments métalliques non ferreux comme le chrome (à plus de 10 %), le cruivre, le nickel et le molybdène, améliorant d'une part la résistance mécanique aux déformations, et contre la corrosion d'autre part. Aucun de ces composants n’est soudé directement sans qu'il est préalablement subit une préparation spéciale par traitement thermique au niveau des surfaces traitées par cémentation car en effet, ce procédé de durcissement interdit alors toute soudure qu'elle soit mécanique, chimique ou électrique. Ainsi, ce même traitement superficiel est naturellement appliqué en contournant au mieux les tranches et ouvertures participant à l'assemblage des éléments entre eux. Il s’en suit un traitement thermique consistant à la re-cuisson partielle de chaque composants. Les tranches et autres parties comportant des mortaises sont finalement retouchées à l'aide d'une lance thermique (chanfreins des bords) dans le seul but d'augmenter la surface d’adhésion des soudures et donc améliorer la qualité de réalisation finale.

Les aciers blindages sélectionnés sont réalisés dans un acier allié à différents éléments comme le chrome, le nickel, le wolfram (= tungstène) et le molybdène. La présence d'éléments comme le chrome et le nickel font que ces aciers s'altèrent - sur une période donnée - moins rapidement à comparer à un acier ordinaire ne comportant que du carbone. Ces aciers sont classés suivant une échelle de référence dont l'indice exprimée en Brinell, permet de déterminer mécaniquement leurs niveaux de ductilité et de dureté. En outre, ces aciers très spécialisés, se voient également cémentés superficiellement, augmentant de ce fait et sensiblement leur niveau de résistance (le durcissement des surfaces est obtenu « à chaud » par diffusion de poudre de Carbone dans la couche supérieur du produit laminé).
Ce présent classement précise les valeurs de résistances retenues pour les blindages du Panther Ausf.D :
- de 235 à 276 Brinell pour des pièces d'accastillages moulées en acier allié « A » d'une épaisseur de 70 mm et supérieur et,
- de 277 à 324 Brinell pour une tôle réalisée en acier allié E22 d'une épaisseur comprise entre 35 et 50 mm,
- de 265 à 308 Brinell pour une tôle réalisée en acier allié E22 d'une épaisseur comprise entre 55 et 80 mm,
- de 309 à 353 Brinell pour une tôle réalisée en acier allié E22 d'une épaisseur comprise entre 16 et 30 mm,
- de 555 Brinell pour une cémentation sur 4 à 6 mm de profondeur et suivant l'épaisseur effective des tôles traitées.

D'autre types de traitements sont également appliqués (recuite, trempe ou revenu) en fonction des applications.

Nota : à partir du 30 mars 1943, afin de faciliter l'assemblage des éléments, le recours à la cémentation superficielle de la surface des différentes plaques de blindages n’est pas poursuivi. Les Panther présentant cette altération ne font leur réelle apparition qu'à partir du mois d'août 1943. En regard à cette modification, les aciéries vont continuer à appliquer (suivant un schéma daté du 13 juillet 1943) ce procédé uniquement sur les plaques des côtés du châssis du Panther Ausf.D puis sur celles de l’Ausf.A jusqu’en décembre 1943."

Parallèlement, on retrouve ce type de construction sur la majorité des matériels blindés chenillés. Le cas avairé de fracture des blindages est également observé sur des caracasses de Tiger Ausf.E, Stu.G.III, Pz.Kpw.IV, etc. Dans le cas des blindages allemands, il est clair que les aciers fortement alliés qui autorisait initialament la réalisation de feuillards ayant un indice de Brinell très élevé, ont fait progressivement place à des aciers plus classiques, forcément plus épais et de densité moindre (un blindage épais à une meilleure capacité le choc de l'impact d'un boulet plein que représente un projectile perforant). L'évolution et l'amélioration de la capacité de pénétration des projectiles firent également évolué la nature des blindages (un projectile de 122 mm tiré par un JS-2 ou un ISU-122 par exemple, possède une faible Vo. Parce que le projectile est lourd, celui avait tendance à casser plutôt qu'à pénétrer les plaques de blindages, nombre de blindés lourds allemands en ont fait l'expérience).

Le meilleure exemple reste celui du Pz.Kpfw.IV qui en 1935, avec l'Ausf.A, avait une épaisseur maximale sur l'avant de 14,5 à 20 mm. En 1945, avec l'Ausf.J, cette épaisseur relative était passée à 80 mm ... Néanmoins, le type de construction resta physiquement la même.

Pour le Panther Ausf.G, il est évident que l'assemblage des éléments de blindage, par rapport à l'Ausf.D, et certain Ausf.A, fut grandement simplifié en n'ayant plus recours aux mortaises mais à de simples lignes de soudures linéaires (la construction du Panther Ausf.G découle de l'expérience acquise avec le Panther II).
Mer 22 Aoû - 12:43 (2012)
Rakk
Maréchal-des-Logis-Chef
Maréchal-des-Logis-Chef

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2008
Messages: 168
Localisation: Brest
Masculin
Caste: Civil
Passion: Tankophile

Message Jagdpanzer IV Répondre en citant
Hé bé ! Merci pour ces infos.

Je pensais à une similitude des obus perforants de marine, 80 % de métal et un 20% d'explosif à l'intérieur;( obus lourds pour percer ) et cela contrairement aux bombes classiques où la proportion est inversée 20% de métal et 80% d'explosif.( détruire des immeubles )
Je suis vraiment étonné d'apprendre que ce n'était que de simples blocs d'acier.
Bon c'est vrai, arrivant à 600m/s à l'intérieur de l'habitacle et rebondissant partout....pas de dessin !

_________________
Obus au but
Jeu 23 Aoû - 00:21 (2012)
Contenu Sponsorisé






Message Jagdpanzer IV

Aujourd’hui à 16:29 (2016)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Forum des chars de combat et de la cavalerie Index du Forum » Chars de Combat - MBT » Chars de 39-45 » Allemagne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers: 

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com